Une maison rangée. Une organisation parfaite des fêtes de fin d’année. Un rêve ? Une réalité !

Je déclare officiellement le festival des fêtes de fin d’année ouvert ! Ne prenez pas cet air horrifié, même si la simple idée d’être engloutie par le tourbillon et l’agitation semble être tout à fait légitime.

Tout commence par les vacances de nos chers enfants. Les plus jeunes vont être bien excités et les grands reviennent avec leur montagne de linges sales.

Dimanche, ce sera le réveillon de Noël avec son cortège de préparatifs et de finalisations en tout genre avant de recevoir la famille.

Vous devez ranger, organiser, penser et surtout penser à tout. Les réseaux sociaux regorgent de vidéos se moquant allégrement du sujet en mode « Gremlins » pour les mamans. A juste titre, puisque vous devez gérer au mieux l’intégralité des paramètres matériels et relationnels. Et oui, nous le savons tous, les réceptions de famille ne sont pas  toujours synonymes de paix et de sérénité. Triste réalité, les vacances de Noël ne sont pas du tout reposantes.

D’autant que nous aurons à peine le temps de souffler que nous devrons enchainer par le réveillon du nouvel an qui se doit d’être festif et pailleté. Vous avez pensé aux cotillons, un réveillon sans cotillons c’est comme un sapin sans guirlandes. L’indigestion vous guette ? Faisons le point.

Vous faites partie de la team « j’aime les fêtes de fin d’année ». Le point bloquant est l’organisation. Il existe une solution très simple qui s’appelle la planification.

A ce sujet, sachez qu’il n’est jamais trop tard. Enfin presque…

Je ne vais pas vous proposer une formule magique pour redresser la situation cette année. Vous faites pour le mieux et se sera très bien.

En revanche, je vous propose de se servir de cette dernière année désorganisée, voir périlleusement organisée en prenant une feuille et un crayon pour noter les éléments en relation avec les éléments matériels :

  • ce qui va,
  • ce qui ne va pas,  
  • ce qui manque,
  • ce que vous auriez aimé.

Cela vous permettra de trier, ranger, structurer pour arriver au graal de la planification. Vous poursuivrez par une prise de notes sur vos émotions en reprenant ces mêmes points.

Vous remarquerez ainsi tout ce que vous faites, vous pourrez partager ce constat, afin de pouvoir vous donner les moyens de déléguer et surtout apprendre, peut-être, à lâcher prise. N’oubliez pas que vous êtes quelqu’un de formidable.

A présent, passons à a team «  j’aime pas les fêtes de fin d’année ». Vous n’aimez pas ces fêtes et c’est votre droit. Différentes raisons peuvent en être à l’origine comme la solitude, l’éloignement, l’absence, les regrets, les désaccords et les conflits familiaux ou certaines obligations comme celle de travailler, par conséquent de moins profiter.

Néanmoins, rien ne vous empêche de penser à vous et de vous faire plaisir.

Vous l‘aurez compris. Que vous soyez dans l’équipe « j’aime » ou dans l’équipe « j’aime pas », le plus important. C’est vous !

Les paillettes ne sont pas forcément pas celles que l’on achète, mais celles que vous avez et celles que vous procurerez par un sourire, un geste, une parole.

Posez-vous la bonne et unique question : qu’est-ce qui vous fait vraiment plaisir ?

Pour ma part, mon plaisir et de me retrouver en famille dans la cuisine pour réaliser les recettes des menus conçus ensemble. Le plaisir est déjà là. Il n’y a qu’une chose que j’aime faire seule : le sapin et dresser la table de Noël, car je me laisse totalement mes envies se réaliser.

Les saveurs se trouvent ici, dans la cuisine, l’endroit privilégié des familles. Ah la cuisine, théâtre de nos vies ou les émotions ont toutes leurs places. C’est un lieu de réconforts, de confidences et parfois d’éclats de voix. C’est aussi l’espace privilégié pour s’entrainer à trier, à ranger, à désencombrer en quelques gestes.

Voici une liste d’actions ciblées et très simples à mettre en place (avec de l’aide c’est encore plus drôle) : 

  1. Les produits périmés.
  2. Les épices que vous n’aimez pas.
  3. Les ustensiles en double.
  4. Les torchons, combien en avez-vous ? 

Gardez les plus beaux, ceux qui essuient bien et adieu tous les autres !

  • Les boites de conservation sans couvercles…ou l’inverse.

Profitez-en pour jeter les boites usées et abimées.

  • Les bons de réductions qui ne sont plus valables.
  • Le gadget de pâtisserie jamais utilisé.
  • Vos dessus d’armoire…

Allégez le paysage, en débarrassant vos dessus d’armoire, votre cuisine vous paraîtra plus grande !

  • La vaisselle ébréchée ou les services incomplets.

L’exemple le plus courant : une tasse, mais plus de soucoupe…

  1. Les produits ménagers.

Faites un tri, c’est de la place vite gagnée, et en plus vous retrouverez peut-être ce paquet d’éponges propres oublié…Profitez-en pour jeter la vôtre qui vit certainement depuis trop longtemps !

Bien entendu, vous profiterez de cette opération tri pour nettoyer et structurer vos rangements en correspondance avec vos modes de consommation et pourquoi pas à vos nouvelles envies. N’oubliez pas que vous restez le centre de l’attention.

Une dernière précision, éloignez les idées reçues comme trier et ranger riment avec jeter et gaspillage. Là encore, prenez de temps de vous interroger :

  • Pourquoi n’arrivez-vous pas à ranger ? Trier ? Jeter ?
  • Pourquoi est-ce source d’angoisse ?
  • Avez-vous peur de manquer ?
  • Comment vous sentez-vous en prenant le temps de vous poser ces questions ?

Il est temps de conclure cet article qui vous propose de prendre le temps de vous rencontrer pour passer d’excellentes fêtes de fin d’année, que vous soyez de l’ équipe « j’aime » ou « j’aime pas ». N’oubliez pas de vous laisser surprendre. Une conclusion, qui n’est pas une suggestion de bonnes résolutions. Mais une invitation à vous recentrer sur vous, sur ce qui vous mets en joie au plus profond de votre cœur.

Très bonnes fêtes de fin d’année et surtout à l’année prochaine avec joie pour de nouvelles astuces rangements et organisation.

Photos films Grinch et Love Actually @Studio Canal

Partagez

Plus d'articles

Comment diminuer la pression ?

La pression dès le début de l’année, un résultat qui peut être contre-productif pour atteindre ses objectifs, ne croyez-vous pas ? Et oui, un trop grand nombre d’injonctions risquent d’entamer rapidement le capital motivation, même des meilleures volontés.
• Entre les bonnes résolutions,
• le dry juanary,
• le blue Monday (le 3ème lundi du mois, qui est soi-disant le jour le plus déprimant de l’année, l’actualité.
Stop ! C’est beaucoup trop et cela empêche de prendre le temps de faire le point et de se recentrer sur ses besoins, ses vrais besoins.

Connaissez-vous les nuances de la mécanique des bonnes résolutions ?

Organisation du travail pourquoi perdons-nous la tête ?

En conclusion, ne vous laissez pas gagner par les oppositions actuelles qui sont liées à la révolution à laquelle nous assistons depuis le changement de l’organisation du travail suite à la pandémie. Elles occasionnent des errances qui font surtout perdre du temps et donc retarde la mise en place d’actions réelles.

Prenez le temps, même et surtout en situation de crise, de préparer le changement dans votre entreprise. N’hésitez pas à exposer clairement vos besoins et vos contraintes.

Le dialogue et la structuration sont les bases, l’accompagnement et la capacité à accepter les ajustements garantiront la réussite de votre transformation. L’organisation et la gestion temps sont les moyens de réussir. Vous avez la clé, à vous de passer à l’action.

Webinaire Live Transformation Digitale & Gestion Temps

Le manque de temps reste toujours en 2023 un frein majeur à la digitalisation des petites entreprises.

Alors comment prendre le temps de sa transition digitale, se donner les moyens de cette transformation centrée sur l’humain et de l’accompagnement indispensable des équipes ?

Peggy Dyèvre, Consultante Digispin et Spécialiste en accompagnement de la gestion temps nous en donnera les clés, les bénéfices constatés à la fois pour le dirigeant et ses équipes lors de ce live. Avec le témoignage de ses clients Enjoy Sharing et de Garance Touch

Contactez-nous