Choisir, c’est agir pour demain

La Fashion Week à Paris touche à sa fin. Cet article n’aura pas pour sujet les prochaines tendances mode. Je laisse cela aux spécialistes. En revanche, j’ai envie de vous parler du mot irrésistiblement devenu tendance, véritable incontournable de toutes nos conversations. Vous l’avais certainement reconnu, puisqu’il s’agit du mot : sobriété.

Terme phare dans le domaine numérique et énergétique. Chic du chic, il a même ses journées « spéciales », comme dernièrement sur France Inter (à vos podcasts, il y a forcément un sujet qui vous intéressera) !

La période lui donne  toute sa place. Prenons un exemple contemporain : les températures commencent à sérieusement chuter. Il fait froid. Nous commençons à greloter, mais nous résistons et repoussons l’instant fatidique d’allumer nos radiateurs. Nous sommes invités  à nous comporter avec sobriété énergétique en raison d’un contexte extrêmement tendu dans ce domaine.  Alors on sort ses cols roulés, ses doudounes et ses écharpes que l’on porte indifféremment en extérieur, comme en intérieur. Scandale ou retour à la compréhension des saisons, à cultiver l’art subtile et délicat de la patience ?

Vous m’accorderez que la saison est logiquement assimilée au refroidissement. Sans vouloir faire de prosélytisme du bien vivre dans son habitat congélateur. Ne serait-ce pas le retour de la valeur saison qui fait sens ? Le mot sens, qui apparait comme l’accessoire indispensable à assortir au mot sobriété.

Il est urgent de prendre conscience que nous devons changer, évoluer, révolutionner le monde pour le préserver. Nous devons impérativement changer nos attitudes et nos habitudes en adoptant un comportement plus sobre dans tous les domaines de notre vie, afin de préserver notre environnement individuel et collectif pour conserver un cadre de vie confortable, respirable, acceptable physiquement et psychologiquement.

Concrètement, c’est quoi la sobriété ?

D’après le dictionnaire Larousse, la sobriété se définit de deux façons : personne qui se comporte de manière sobre, par extension, personne qui se comporte avec retenue, avec réserve, dans n’importe quel domaine de sa vie. Ce qui pare la sobriété de très beaux atouts qui ont de quoi séduire ayant pour principale caractéristique une absence d’ornements superflus.

Dans le contexte actuel, en adoptant un comportement sobre, nous passerons de trop à moins pour retrouver une forme d’équilibre serein. Imaginez-vous en train de dire adieu à l’acte de consommer trop, de consommer mal. Imaginez-vous en train de dire adieu à l’ensemble des pulsions qui nous enferme dans une spirale de satisfaction individualiste et peut-être furtive, donc frustrante. Nous devons prendre conscience que nos choix individuels, même aussi petit qu’un battement d’ailes de papillon peut agir collectivement. C’est le fameux effet papillon, qui décrit le phénomène suivant lequel un évènement minime et lointain peut provoquer une importante conséquence indirecte et insoupçonnée. Autrement dit, d’après cette idée, chaque action, même la plus banale, peut avoir une influence sur le long terme.

Prenons un exemple très simple en lien avec la thématique d’introduction de l’article : lorsque nous décidons d’acheter un vêtement issu de l’industrie de la fast fashion, nous participons aux non respects des droits le plus élémentaires des hommes, des femmes et des enfants de certains peuples. Nous avons un impact négatif sur la planète entre la production et l’acheminement des produits conçus. Ceci, même pour un tout petit, un mini article. Par conséquent, choisir de ne pas consommer, c’est commencer à agir. Notre statut de consommateur nous propulse en acteur de notre avenir.

Chaque petits pas comptent. Comment passer en mode sobriété dans notre quotidien sereinement ?

Sujet 1 – A la maison

Priorisez une action désencombrement de vos espaces de vie, de vos tiroirs et de vos armoires pour faire vos premiers pas dans le monde de l’économie circulaire en vendant ou en donnant les objets ou les éléments qui ne vous sont plus utiles. Plusieurs niveaux d’interventions peuvent être envisagés et n’oubliez pas, des petites actions peuvent en entrainer de plus grandes.

Dans votre entrée, vous avez certainement la coupelle vide-poche qui s’est peut-être transformée en boîte ou en tiroirs au fil des années. Prenez le en mains et retournez le contenant et que le tri commence. C’est une excellente mise en bouche qui met en évidence deux atouts : votre capacité à faire et l’activation de la prise de conscience de votre encombrement de multitudes petites choses inutiles. Ne vos arrêtez pas là et poursuivez avec le tiroir ou la boite de câbles, prises en tout genre. Les moins jeunes pourront ressentir l’âme d’Indiana Jones montée en eux lorsqu’ils retrouveront un spécimen rare de prises péritels VHS. Vous pourrez poursuivre la dynamique en filant dans votre espace cuisine. Depuis quand n’avez-vous pas dégivré votre congélateur ? De source Ademe, un congélateur avec 2 à 3 mm de glace peut augmenter votre consommation en électricité de 30%.

Sujet 2 – la sobriété numérique

D’utilisation, en un seul geste, qui consiste à éteindre votre box et vos écrans. Le disque dur est un peu comme une armoire qu’il faut désencombrer régulièrement. Besoin d’être convaincu ? Allez cliquer sur l’onglet téléchargement sur votre ordinateur ou votre smartphone.

Second point dans le même sujet, vous connaissez tous le phénomène de ne pas pouvoir s’arrêter de penser. Pourquoi ne pas commencer par vous déconnecter avec un zeste de nouvelles routines : fixez des moments consacrés à la consultation de nos messages, textos et autres notifications et cessez de réagir à chaque notifications. Profitez-en pour désinstaller quelques notifications inutiles.

Sujet 3 – votre agenda

La nature a peut-être horreur du vide, mais il est inutile de remplir éhontément chaque case de disponible dans votre agenda au risque de provoquer une surcharge. Pensez-vous qu’il est raisonnable de tout faire ou de vouloir tout faire en même temps ? Souvenez-vous du slogan « boire ou conduire, il faut choisir ». Une invitation à la sobriété pour favoriser la prudence.

Je pourrai continuer ainsi, mais l’objectif est de mettre en avant que la sobriété est partout. C’est une attitude aux ressources positives. Tout dépend des sujets et de nos objectifs, de nos envies et de nos désirs sans attendre demain. Agissons maintenant !

Partagez

Plus d'articles

Les multiples facettes du marché de la seconde main

Nous pouvons agir et apprendre à soigner nos vêtements, à consommer moins mais mieux, à choisir de ne pas ne pas jeter et redonner une seconde vie aux objets.
Nous avons tous un rôle à jouer pour empêcher le Ghana et d’autres pays de devenir des déchetteries à ciel ouvert.
Nous avons tous la possibilité de lutter contre le gaspillage grâce au développement de l’économie circulaire. Une formidable occasion de nous libérer en nous permettant de faire du tri dans nos armoires, pour limiter le gaspillage, tout en réalisant des économies. Tout en continuant à se faire plaisir. Pourquoi résister à cette perspective de se faire du bien individuellement et collectivement ?

C’est la rentrée, place au changement !

Le saviez-vous ? Nos envies de changement trouvent leurs origines dans de multiples sources qui peuvent devenir de vrais océans qui vous emportent. Mais tout commence par un élément du quotidien qui fait jaillir et laisse place à l’action.

A l’approche des vacances, opération « valise qui ferme ». Une question d’organisation et de timing.

Chaleur et beau temps sont de retour. Un parfum de vacances commence à flotter dans l’air. Peu à peu, nos pensées vagabondent et nous voilà en train d’imaginer notre escapade estivale. Quel que soit nos aspirations imaginés dans ce projet comme le ressourcement actif ou de doux moments de farniente en mode repos absolu.
Rien ne devrait obscurcir ce tableau idyllique, si ce n’est l’étape des bagages. Etape qui peut faire basculer votre rêve en véritable cauchemar, même pour une simple escapade ou voyages en solo, en duo, entre amis ou en famille. J’attribue une mention spéciale aux familles nombreuses ou avec enfants et gestion de vacances aux multiples épisodes divers et variés.

Dressing 2.0

Nous savons que l’industrie du textile est un désastre environnemental et humain. Nous savons que nous devons changer nos façons de consommer. Nous savons que

Contactez-nous