Dressing 2.0

Nous savons que l’industrie du textile est un désastre environnemental et humain. Nous savons que nous devons changer nos façons de consommer. Nous savons que nous devons changer nos habitudes. Notamment et surtout si nous sommes shopping addict, nostalgiques invétérés ou adeptes du « ça peut toujours servir » ou que sais-je encore.

Le résultat est accablant. Nos dressings, nos penderies, nos tiroirs débordent. Ils menacent d’exploser. Et pourtant nous avons colonisé tous les espaces, recoins disponibles à grand renfort de boites, housses compactes ou pas. Ce qui nous amène à un constat ironique révélé par une étude : nous n’utilisons que 30% de nos possessions vestimentaires et accessoires.

De surcroit, vous vivez peut-être quotidiennement l’enfer de la rengaine matinale qui commence ainsi : nu ou en peignoir, devant votre armoire vous vous entendez dire…

« je ne trouve rien », « je n’ai rien à me mettre » ou encore « je ne sais pas quoi mettre ».

Inévitablement le stress d’être en retard et mal fagoté vous envahit. Raison pour laquelle, nous portons toujours les mêmes choses. Les valeurs sûres ou basiques pour les plus adeptes de la mauvaise foi.

De plus, nous nous fourvoyons en pensant que l’acquisition de nouvelles pièces sera source d’inspirations, de renouveau. Malheureusement, cette nouveauté sera certainement aspirée par le vortex de notre penderie. Non, non, je n’exagère pas ou à peine.

Existe-t-il une solution ? Une vraie solution et pas une énième proposition ?

Ma réponse est sans appel : OUI ! Je dirai même plus, heureusement.

Pour commencer, il va de soi que je vous recommande chaudement une opération tri pour reprendre le contrôle sur ce débordement, parole d’experte.

La maîtrise du volume et l’agencement sont deux indispensables piliers pour acquérie la connaissance (le contenu de votre dressing), aboutir à la visibilité (si c’est rangé, c’est visible) et facilite la manipulation des pièces lors de votre séance composition de votre look, pour votre dressing, mais pas que…

L’astuce, LA solution à la problématique de la rengaine matinale : une application de gestion dressing. Bien entendu, et je me permets d’insister, après une bonne cession tri et rangements.

Intermède rattrapage des principes de tri de son dressing :

  1. On sort tout
  2. On rassemble
  3. On tri – objectif je ne garde que ce que j’aime et qui me met en valeurs
  4. On vend/donne/recycle
  5. On range
  6. On organise judicieusement

En route pour un dressing 2.0

Cette révolution numérique ne date pas d’hier. Elle trouve sa source d’inspiration en 1995. Très exactement, grâce au film Clueless (traduction : aucune idée. Amusant non ?).

Au début du film, on voit l’actrice principale, Alicia Silverstone, devant son dressing virtuel en train de choisir ses vêtements. Accros au vintage, vous adorerez le modèle de l’ordinateur. Futurs adeptes du rangement, vous pouvez admirer l’organisation par couleur du dressing.

Adeptes des applis en tout genre, j’imagine déjà votre impatience.

Mais il est inutile d’être des aguerris à cette pratique pour adopter le mode dressing 2.0. A ce propos, vous pouvez commencer par vous familiariser avec les exemples de looks books présentés sur Pinterest. Quel que soit votre style et votre morphologie, vous trouverez des planches d’inspirations très sympas pour toutes les occasions autour d’une pièce ou plusieurs pièces pour se familiariser avec les associations stylées. Bref, le monde des possibles s’ouvre à vous en un seul clic.

Au-delà d’une démarche personnelle de bien-être puisque vous direz adieu au stress. C’est une démarche résolument éco-responsable pour changer son rapport à la consommation, surtout si elle est tendance ogresse. Enfin, elle aura un impact direct sur vos finances.

C’est l’un des objectifs de Nada Bargachi, co-fondatrice de l’application VERA, qui déclare : « l’objectif est d’influencer la démarche responsable en relation avec l’industrie du textile en partant à la conquête des 70% jamais utilisé de son dressing. » J’adore, j’adhère, j’enfonce le clou. Puisque en 2019, elle s’associe à Olivia Breysse, enseignante et chercheure en mathématiques. De cette union, l’application VERA voit le jour. Elles affichent clairement leur volonté :  « Notre but est vraiment d’aider les gens à optimiser le contenu de leur placard et de les aider le matin à les décharger de cette première question de la journée qui est : qu’est-ce que je vais mettre aujourd’hui ? ».

Une application de gestion de dressing 2.0. Comment ça marche ?

Un processus simplissime pour un look book agile 2.0 stylé :

  1. vous choisissez l’application qui correspond à vos besoins : VERA, VILLOID, STYLEBOOK, CLOSET+, CHICISIMO, CLOTH, SMARTCLOSET, etc …
  2. vous photographiez vos pièces.
  3. l’application vous compose votre look à partir des pièces en votre possession pour l’occasion paramétrée.

Mais ce n’est pas tout ! Certaines applications deviennent de véritables assistants de style, car elles regorgent de trucs et astuces comme :

  • La possibilité d’évaluer la rentabilité d’une pièce en tenant compte du nombre de fois que vous l’avez porté.
  • Possibilité de planifier à l’avance le look selon les différents jours du calendrier. Vous partez en voyage, vous pourrez organiser tout ce que vous devez emporter.
  • Améliorer vos rangements en vous proposant un classement de vos vêtements et tenues préférés en fonction de la saison de l’année ou d’autres critères que vous souhaitez appliquer comme la météo, la région …
  • Indiquer la valeur de la pièce si vous souhaitez la mettre en vente dans l’une des applications de vente de vêtements d’occasion comme Vinted, Vestaire collective ou Swapchic.
  • Partager vos tenues préférées à votre communauté.
  • Être mis en relation avec des stylistes pour vous aider à trouver votre style.
  • Vous faire des suggestions de shopping pour optimiser les associations avec les pièces présentes dans votre dressing. Et oui, pour les anti-rangements ou les flemmards, maitriser son dressing ne signifie pas bouder son plaisir de faire du shopping.

Il ne vous reste plus qu’à aller découvrir ces applications et de programmer une opération tri. A ce sujet, reportez-vous au précédent article du blog de RCF Solutions intitulé « place au changement ». Il vous donne les clés pour trier. Pour ceux qui ont un frein à moins consommer, je vous recommande l’article « du rififi dans le dressing. A bientôt et bons rangements !

Partagez

Plus d'articles

C’est la rentrée, place au changement !

Le saviez-vous ? Nos envies de changement trouvent leurs origines dans de multiples sources qui peuvent devenir de vrais océans qui vous emportent. Mais tout commence par un élément du quotidien qui fait jaillir et laisse place à l’action.

A l’approche des vacances, opération « valise qui ferme ». Une question d’organisation et de timing.

Chaleur et beau temps sont de retour. Un parfum de vacances commence à flotter dans l’air. Peu à peu, nos pensées vagabondent et nous voilà en train d’imaginer notre escapade estivale. Quel que soit nos aspirations imaginés dans ce projet comme le ressourcement actif ou de doux moments de farniente en mode repos absolu.
Rien ne devrait obscurcir ce tableau idyllique, si ce n’est l’étape des bagages. Etape qui peut faire basculer votre rêve en véritable cauchemar, même pour une simple escapade ou voyages en solo, en duo, entre amis ou en famille. J’attribue une mention spéciale aux familles nombreuses ou avec enfants et gestion de vacances aux multiples épisodes divers et variés.

Place aux changements !

Hier, complètement par hasard, lors d’un écran publicitaire, je suis revenue sur mes pas. Un clip publicitaire du célèbre site français de dépôts-vente au luxe et à la mode d’occasion : Vestiaire Collective ( www.vestiairecolective.com ) a attiré mon attention. Autant vous dire que j’ai adoré ! Je vous explique : format reportage « minute mode de Loic Prigent », lui-même. Il a prêté sa voix pour commenter ce défilé « atypique », puisque les modèles sont remplacés par des marionnettes confectionnées à partir de vêtements d’occasion.

La charge mentale, le combat quotidien des femmes

Néanmoins, il ne faut oublier un combat mené quotidiennement par les femmes, plus spécialement par les mères de famille qui luttent chaque jour contre leurs charges mentales. Vous souvenez-vous de l’opération menée en juin 2018 par un groupe culturel local du nom de « l’Asociación Cultural Octubre », en Espagne ?

Contactez-nous