A l’approche des vacances, opération « valise qui ferme ». Une question d’organisation et de timing.

Chaleur et beau temps sont de retour. Un parfum de vacances commence à flotter dans l’air. Peu à peu, nos pensées vagabondent et nous voilà en train d’imaginer notre escapade estivale. Quel que soit nos aspirations imaginés dans ce projet comme le ressourcement actif ou de doux moments de farniente en mode repos absolu.

Rien ne devrait obscurcir ce tableau idyllique, si ce n’est l’étape des bagages. Etape qui peut faire basculer votre rêve en  véritable cauchemar, même pour une simple  escapade ou voyages en solo, en duo, entre amis ou en famille. J’attribue une mention spéciale aux familles nombreuses ou avec enfants et gestion de vacances aux multiples épisodes divers et variés.  

Si vous vous reconnaissez dans cette introduction, l’article qui va suivre vous sera d’une grande utilité. Surtout si une petite voie vous souffle : « ben ce n’est pas un peu tôt début juin ? ». Ne perdons pas de temps et embarquement immédiat vers la solution, c’est parti pour l’opération :

« valise qui ferme »

Commençons par ménager vos émotions et jouons. Ne dit-on pas que l’on apprend mieux en s’amusant ? Je vous propose donc une séance d’entrainement ludique à pratiquer dès 6 ans. Connaissez-vous le jeu de société « Fais ta valise » ? Un jeu de société dont le but est de ranger dans une valise l’intégralité des objets qui figurent sur une carte préalablement tirée ou distribuée. Pour gagner votre valise doit parfaitement fermer. Essayez, c’est très amusant.

Vous voilà détendu et prêt à passer de la théorie à la pratique. Revenons au premier chapitre de votre scénario habituel : le cauchemar que nous devons transformer en rêve complet.

Vous avez essayé de faire des listes pour chaque cas. Vous avez regardé des tutos pour organiser votre bagage à la perfection. Mais la valise ne coopère jamais. Tout dépasse, tout déborde, la valise ou le sac ne ferme pas ! Un essai, deux essais, toujours rien. Résultat, vous paniquez. Vous vous énervez surtout que vous vous y pris à la dernière minute.

Reprenons dans l’ordre et avec méthode. Tout d’abord, il va falloir admettre que le rêve comporte une bonne dose de pratique pour le concrétiser.

  1. Faire des listes me semble une excellente idée, mais elles doivent juste être succinctement remplies des essentiels, afin de ne rien oublier.et de vous donner les moyens d’ajuster vos choix. Ce qui sous-entend d’éviter la dernière minute. L’idéal est de faire un planning à compte  rebours inversés notamment si vous partez à l’étranger (les délais pour les vaccins ou les papiers peuvent variés d’un pays à l’autre).

Concrètement, vous listerez les vêtements, les chaussures, les accessoires, les papiers indispensables. N’oubliez pas de prévoir une trousse à pharmacie basiques, adaptées à la destination et de quoi recharger vos objets numériques (portable, PC, téléphone).

Vous laissez dans votre placard votre partenaire habituel « au cas où » en préférant « l’essentiel, sans superflu ».

  • Choisissez un modèle de bagage correspondant à vos contraintes et aux conditions de votre voyages : bagage cabine, bagage pour la soute ou pour des vacances itinérantes et sportives.

Dans la perspective de votre retour, n’hésitez pas à emprunter des grosses valises spéciale soute. Si vous habitez dans un studio et que vous n’avez pas de cave. Pensez au stockage de vos éléments, pour être plus claire : aux rangements entre chaque utilisation.

  • Ne négligez pas cette étape délicate puisqu’il s’agit de sélectionner les éléments que vous emporterez pour que votre rêve devienne réalité. Vous allez avoir besoin de temps.
  • Lorsque les éléments listés sont rassemblés. Vous allez prendre chacune des pièces, j’ai bien dit toutes les pièces (vêtements et accessoires), afin d’évaluer la pertinence toujours selon un raisonnement stricto pratique : type de voyages et durée.

Beaucoup de planches de style sont disponibles pour trouver d’astucieux assemblages pour être looké en toute circonstance. L’objectif est d’avoir des éléments de tenues à mixer facilement que vous aimez, tout en maitrisant le volume de votre bagage. N’oubliez pas votre confort et de sélectionner des pièces qui ne souffriront pas trop du voyages.

Nota : d’ici quelques temps, vous serez certainement au niveau expert de l’organisation de vos escapades ou voyages, vous serez même en mesure de choisir selon vos contraintes de retour. Exemple : votre planning de retour est tendu. Vous penserez alors à la gestion du volume de lessives à traiter à votre retour. Cela aurait une incidence très négative sur les bienfaits de vos vacances. Personnellement, la masse de lessive est une donnée intégrée systématiquement.

  • Les accessoires partenaires de vos escapades et voyages.

J’ai les mêmes depuis des années et j’avoue que j’en prends soin, car on ne les trouve plus dans le commerce. J’utilise différents modèles de pochettes (qui passent en machine).

Mon trousseau courant se compose de 5 pochettes zippées : 4 en format A4 et une seule en format A5. Une double face, deux simples, une zippée en centrale que j’attribue généralement aux chaussures et une petite pour les sous-vêtements).

Le minimum requis est de trois :

  1. Une pour les sous-vêtements,
  2. Une pour les chaussures,
  3. Une pour le linge sale.

Mais j’ai aussi d’autres modèles de pochettes, qui correspondent à différents formats de voyages. Puisque l’on ne part pas avec le même volume pour un week-end ou des séjours plus longs, enfin en théorie.

Cette base peut se décliner par catégorie de vêtements, d’accessoires et d’objets. Vous pouvez vous procurer différents modèles dans le commerce ou les confectionner vous-même. Place aux tutos et à la libération de votre créativité. Si c’est votre choix, il est préférable d’anticiper cette étape qui peut prendre du temps, au risque de vous retrouver avec un sac polochon version scout.

Sans pliage, il n’y a pas d’ordre et c’est le désordre. N’avez-vous jamais remarqué que les valises qui fermaient à l’aller, peuvent être plus difficile à refaire pour le retour ? Un phénomène qui peut s’observer même sans avoir fait des achats !

Il est temps de passer à l’étape indispensable du pliage. Vous n’êtes pas un as du pliage ? Nous arrivons à l’instant où certains tutos sur youtube ou instagram pourront vous être très utiles.

Je clore le sujet en laissant la place au plaisir, aux souvenirs et si vous avez des questions ou besoin d’aide. Contactez-moi ! Bon voyages.

Partagez

Plus d'articles

C’est la rentrée, place au changement !

Le saviez-vous ? Nos envies de changement trouvent leurs origines dans de multiples sources qui peuvent devenir de vrais océans qui vous emportent. Mais tout commence par un élément du quotidien qui fait jaillir et laisse place à l’action.

Dressing 2.0

Nous savons que l’industrie du textile est un désastre environnemental et humain. Nous savons que nous devons changer nos façons de consommer. Nous savons que

Place aux changements !

Hier, complètement par hasard, lors d’un écran publicitaire, je suis revenue sur mes pas. Un clip publicitaire du célèbre site français de dépôts-vente au luxe et à la mode d’occasion : Vestiaire Collective ( www.vestiairecolective.com ) a attiré mon attention. Autant vous dire que j’ai adoré ! Je vous explique : format reportage « minute mode de Loic Prigent », lui-même. Il a prêté sa voix pour commenter ce défilé « atypique », puisque les modèles sont remplacés par des marionnettes confectionnées à partir de vêtements d’occasion.

La charge mentale, le combat quotidien des femmes

Néanmoins, il ne faut oublier un combat mené quotidiennement par les femmes, plus spécialement par les mères de famille qui luttent chaque jour contre leurs charges mentales. Vous souvenez-vous de l’opération menée en juin 2018 par un groupe culturel local du nom de « l’Asociación Cultural Octubre », en Espagne ?

Contactez-nous