Place aux changements !

Ou quand un simple clip publicitaire peut tout faire basculer

Hier, complètement par hasard, lors d’un écran publicitaire, je suis revenue sur mes pas. Un clip publicitaire du célèbre site français de dépôts-vente au luxe et à la mode d’occasion : Vestiaire Collective ( www.vestiairecolective.com ) a attiré mon attention. Autant vous dire que j’ai adoré ! Je vous explique : format reportage « minute mode de Loic Prigent », lui-même. Il a prêté sa voix pour commenter ce défilé « atypique », puisque les modèles sont remplacés par des marionnettes confectionnées à partir de vêtements d’occasion.

Pour ceux qui ne connaissent pas le talentueux journaliste et documentariste mode Loic Prigent, petit cours de rattrapage accéléré : Loic Prigent est un journaliste mode, chroniqueur, documentariste, youtubeur. Je vais me permettre de le qualifier d’expert passionné passionnant. Avec beaucoup d’humour et de simplicité, il décrypte la mode. On apprend toujours beaucoup. Vous l’aurez compris, je suis estampillée « fan officielle ». Pour le découvrir, je vous recommande : les replays « la minute mode » lors des Fashion Weeks ou ses documentaires sur les maisons de luxe et suivez le sur instagram, ses mots d’esprit sont savoureux.

Revenons à notre sujet d’introduction et Intéressons-nous aux différentes marionnettes. Elles représentent chacun un style. Il y a :

  • Miss Classique, qui incarne le goût en matière de mode luxe.
  • Miss Rich, qui incarne les vendeurs intelligents (smart sellers).
  • Lady Green, qui incarne l’esprit de la durabilité (segment du dépôt-vente par excellence).
  • Drops, un peu dans le même esprit que Lady Green, mais en version plus pointue, orientée sur les éditions limitées.
  • Hunter, qui incarne l’œil avisé des traqueurs de pièces vintages dans la plus pure tradition.

A l’image de la communauté Vestiaire Collective, mais surtout de la belle diversité de style qui existe si vous vous arrêtez pour regarder les styles autour de vous.

Profitions du changement de saison, du printemps qui arrive en fanfare. La météo étant particulièrement à l’inverse de l’actualité, pour changer, pour s’imposer, pour se révéler. Un acte fort et arrêter d’imiter pour être.

Première étape : en avant tri !

On enfile sa tenue la plus confortable pour bouger facilement et anticiper l’étape des essayages. Prévoyez du temps. Ouvrez en grand placards et fenêtres. Colonisez votre lit pour entasser tous les éléments.

Astucieusement et selon votre goût, la configuration de votre espace dressing, ainsi que les volumes. Vous pouvez séparer :

  • l’hiver de l’été
  • Les pièces : robes, jupes, pantalons, jeans, combinaisons, vestes, manteaux, tops, chemisiers et ainsi de suite.
  • Les vêtements pour le travail, le casual, le sport, etc…

Cette façon de procéder est une forme d’anticipation sur votre prochaine catégorisation une fois vos choix posés. Ce tri s’appliquera à vos vêtements et à vos accessoires : chaussures, ceintures, foulards, écharpes, chapeaux, casquettes, bijoux et sacs à mains.

Un premier tri se fera naturellement sur les pièces usées, trop petites ou carrément démodées. Celles-ci se retrouveront dans les bacs de recyclages ou faites un lot don pour une association qui vous tient à cœur. L’actualité nous donne quelques belles occasions de partager. Certaines pièces peuvent être vendue :

  • Events vide-dressing entre copines
  • Opérations proposées par des associations de quartier,
  • Vide-greniers (c’est bientôt la saison),
  • Dépôts-ventes,
  • Sites de vente en ligne.

Néanmoins, il faut être conscient que le marché peut être cruel avec certaine de vos pièces que vous surestimez, que vous surinvestissez. L’astuce est de se fixer un délai, plus qu’un prix, dans la mesure de l’acceptable bien entendu.

Un dernier point, qui n’est pas négligeable, si vous réservez ou estimez que certaines pièces seraient parfaites pour telle ou telle personne de votre entourage familial ou amical. Vous devez mentalement vous préparez à un éventuel refus. Votre délicate intention ne doit pas se transformer en obligation pour la personne à qui vous formulez la proposition.

Le pièces sur lesquelles vous hésitez seront essayées pour vous permettre de choisir en pleine conscience. Une question cruciale est à se poser : pourquoi est-ce que je garde cette pièce ?

Ce qui sous-entend, j’ai un projet concret ou une vague espérance  comme celle d’avoir une occasion spécifique pour la porter ? Où est ce que je garde ce vêtement par nostalgie ? Les souvenirs peuvent être tenaces.

Puis vous pouvez les essayer , afin de vous permettre de voir et de ressentir. Voir si cette pièce vous mets en valeurs et que vous vous sentez irrésistible. A l’inverse, cette pièce peut-être sans saveur, sans peps, sans style… Pire vous vous sentez moche. Il serait inutile et limite inconvenant de vous garder une pièce qui aboutit à cette conclusion.

Enfin nous voilà à l’étape du rangement.

Bien entendu pas n’importe comment, mais avec méthode et pas n’importe quelle méthode. Celle qui va être utile et qui tiendra compte de votre fonctionnement, de vos habitudes et de vos aptitudes :

  • Fonctionnement :  vous ne savez jamais quoi mettre. Composez un look book. Vos sources d’inspirations peuvent être multiples : dans la rue, les magazines, les bloggeurs ou les sites comme Pinterest.
  • Habitudes : la séance d’habillage est quotidiennement une séance chrono en main comme le lapin dans Alice aux Pays des merveilles ?
  • Aptitudes : comme dans la comptine « savez-vous planter des choux ? ». Vous, savez-vous pliez les vêtements ? Avez-vous le temps de vous lancer dans l’origami vestimentaire ? Pourquoi se compliquer la vie avec des séances de pliages qui tournent au cauchemar ou qui alourdissent votre emploi du temps ? Choisissez la simplicité et composez vos rangements en partant de vous et de vos aptitudes.

Complétez la démarche en composant l’écrin. Il existe beaucoup d’idées pour aménager le dressing de ses rêves en mode DIY, fait sur mesure ou prêt à être installé.

J’insiste sur ce dernier point, car je vous invite à choisir de composer votre style pour être sublime dans tous vos moments de vies. Ce serait vraiment dommage de ne pas avoir l’écrin à la hauteur de votre style. Comme le dit une célèbre marque de cosmétiques. Vous le valez bien !

Partagez

Plus d'articles

Succombez à vos envie de rangements. C’est le printemps !

Ranger son espace physique, provoque des sensations. Et quelles sensations. La Paix ! Une divine sensation de paix intérieure.
Une finalité hautement philosophique ! En effet, l’ordre extérieur apporté par le rangement peut provoquer en vous une plus grande paix intérieure. 
Le rangement est incontestablement une source d’apaisement et de bien-être. En effet ranger, c’est dominer son environnement. Ranger, c’est mettre, c’est remettre de l’ordre !
Ordonner, agencer pour mettre fin au chaos du monde!
La voilà la finalité hautement philosophique … Plus simplement, disons que ranger, c’est bon pour le moral !

J’aime pas ranger! Cela ne sert à rien…

Le rangement, c’est comme une célèbre chanson de Claude François : « Ca s’en va et ça revient ». C’est génial ! C’est synonyme de vie. Alors pourquoi est ce que l’idée de devoir ranger fait ronchonner ? Pourquoi est ce que le désordre revient ? Pourquoi est ce ranger n’est pas facile ?
Un article volontairement taquin pour décomplexer le rangement et répondre à ces questions sans concessions.

Vous faire réagir pour agir et désencombrer. Hauts les coeurs ! 1 2 3 Ranger.

Comment diminuer la pression ?

La pression dès le début de l’année, un résultat qui peut être contre-productif pour atteindre ses objectifs, ne croyez-vous pas ? Et oui, un trop grand nombre d’injonctions risquent d’entamer rapidement le capital motivation, même des meilleures volontés.
• Entre les bonnes résolutions,
• le dry juanary,
• le blue Monday (le 3ème lundi du mois, qui est soi-disant le jour le plus déprimant de l’année, l’actualité.
Stop ! C’est beaucoup trop et cela empêche de prendre le temps de faire le point et de se recentrer sur ses besoins, ses vrais besoins.

Connaissez-vous les nuances de la mécanique des bonnes résolutions ?

Une maison rangée. Une organisation parfaite des fêtes de fin d’année. Un rêve ? Une réalité !

Tout commence par les vacances de nos chers enfants. Les plus jeunes vont être bien excités et les grands reviennent avec leur montagne de linges sales.

Dimanche, ce sera le réveillon de Noël avec son cortège de préparatifs et de finalisations en tout genre avant de recevoir la famille.

Vous devez ranger, organiser, penser et surtout penser à tout. Les réseaux sociaux regorgent de vidéos se moquant allégrement du sujet en mode « Gremlins » pour les mamans. A juste titre, puisque vous devez gérer au mieux l’intégralité des paramètres matériels et relationnels. Et oui, nous le savons tous, les réceptions de famille ne sont pas  toujours synonymes de paix et de sérénité. Triste réalité, les vacances de Noël ne sont pas du tout reposantes.

D’autant que nous aurons à peine le temps de souffler que nous devrons enchainer par le réveillon du nouvel an qui se doit d’être festif et pailleté. Vous avez pensé aux cotillons, un réveillon sans cotillons c’est comme un sapin sans guirlandes. L’indigestion vous guette ? Faisons le point.

Contactez-nous